Quelles sont les différentes interventions esthétiques au niveau du nez ?

interventions esthétiques au niveau du nez

Le nez est une partie du corps plus visible sur le visage. La chirurgie permet de lui donner une certaine beauté pour mieux plaire. Il s’agit de la rhinoplastie. On retrouve en effet plusieurs types d’interventions esthétiques au niveau du nez.

Comment se présente la rhinoplastie ? Quelles sont les conditions requises pour de telles interventions ? La chirurgie esthétique du nez est-elle sans risques ?

Les différentes formes de rhinoplastie

La rhinoplastie est la chirurgie du nez. C’est une opération du nez qui se déroule suivant des règles médicales précises. Elle représente environ 5% de l’ensemble des actes de chirurgie esthétique au cours d’une année. En France, le nombre de personnes qui se font opérer du nez atteint 15 000.

On distingue généralement 2 types de chirurgie du nez. Ces deux formes peuvent se combiner éventuellement. La première forme est la rhinoplastie fonctionnelle. On la connaît sous le nom de réparation. Elle a pour but de redresser la cloison nasale. Les raisons qui sous-tendent une telle intervention sont le traumatisme ou la malformation du nez. La rhinoplastie esthétique est la seconde forme d’opération au niveau du nez. Cette chirurgie correctrice est destinée à transformer toute la morphologie du nez. La raison fondamentale est la gêne personnelle.

Les règles préalables à toute intervention sur le nez

La rhinoplastie est avant tout déconseillée aux personnes ayant des peaux épaisses et grasses. Ce sont des peaux qui limitent sensiblement les possibilités d’affinage au niveau du nez. Il en est de même pour les personnes avec des narines assez larges.

Avant de procéder à toute intervention chirurgicale, il est exigé au moins 2 visites préalables. Ces visites sont d’ailleurs obligatoires. La chirurgie au niveau du nez est assez délicate que ce soit au niveau psychologique qu’esthétique. Elle modifie en réalité le visage du patient. Au cours des visites, on instaure un véritable dialogue qui permet au chirurgien d’évaluer en profondeur les motivations du patient. Il s’assure de sa maturité en raison des changements éventuels occasionnés par l’opération.

Le praticien doit informer le patient de l’étendue des risques ainsi que des contraintes liées à l’intervention. Ils travaillent ensemble sur les modifications voulues sur la base des photographies prises de profil et de face. Il est possible qu’en plus de la rhinoplastie, le médecin propose une légère modification du menton. Le but est de conserver une certaine harmonie du visage. À la date de l’intervention, les photos retenues sont nécessaires pour établir tout schéma pré-opératoire.

La procédure d’intervention sur le nez

La rhinoplastie ne dure qu’entre 45 et 90 minutes. Elle se déroule sous une anesthésie générale lorsqu’il s’agit surtout d’une rhinoplastie complète. C’est le cas de la modification osseuse. L’anesthésie locale combinée à une diazanalgésie est réalisée pour une rhinoplastie localisée.

Le chirurgien fait l’opération par la voie endo-nasale. Il opère en partant de l’intérieur du nez. Il peut procéder à un décollement des muqueuses, à une modification cartilagineuse et osseuse, à un ajout des greffons ou à une diminution de ce qui est de trop. Les incisions réalisées sont discrètes. Toutes les cicatrices sont soigneusement dissimulées sous le rebord ou à l’intérieur du nez. L’hospitalisation après l’intervention peut durer une voire deux journées. Les résultats stables sont observés entre 6 mois et 1 an.

La rhinoplastie est une intervention non douloureuse. Toutefois, le patient peut contracter une infection en cas de non-respect de certaines règles. Durant un mois, le nez doit être protégé de tout choc en raison de sa fragilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *