Les effets du THC sur le long terme

CBD

Bien qu’il soit réputé pour ses vertus thérapeutiques, la prise régulière du cannabis avec un fort taux de THC peut avoir des effets négatifs sur l’organisme. Il s’agit d’une évidence qui n’est pas méconnue des consommations puisque les spécialistes ne cessent d’en parler. Cependant, nombreux sont ceux qui ignorent que les effets du THC peuvent perdurer sur le long terme.

La dépendance

Comme avec la majorité des drogues, la dépendance se présente comme le premier effet indésirable que le THC peut avoir sur l’organisme. Considérée comme une maladie chronique et récurrente, elle touche environ 9 % des utilisateurs. Ces personnes de manière générale ont du mal à arrêter ou réduire leur consommation. De même, elles ressentent un manque permanent ainsi que les symptômes de sevrage comme :

  • la perturbation du sommeil,
  • l’irritabilité,
  • les maux d’estomac.

À cela s’ajoutent la perte d’appétit et le développement d’un caractère d’irresponsabilité.

Dégradation de la mémoire, perte de motivation et baisse de concentration

L’utilisation régulière et à long terme du THC peut altérer la mémoire, baisser la concentration du consommateur au travail ou à l’école. Certaines personnes peuvent voir leur motivation diminuer au fur et à mesure que le temps passe. On remarque chez ces derniers une baisse chronique au niveau du rendement au travail ou des notes à l’école. De même, certains consommateurs voient leur capacité à prendre des décisions s’amenuiser.

Dépression et anxiété

Les personnes qui consomment fréquemment le THC présentent sur le long terme un manque d’intérêt criard pour toutes autres activités. Ceci les plonge dans un état permanent de fatigue avec un sentiment de dévalorisation. Elles présentent des signes d’une tristesse profonde et sont très irritables.

En revanche, les consommateurs de CBD sont moins sujets à l’anxiété que les personnes qui n’en consomment pas. Cependant, il n’est pas encore possible de dire si le THC à une influence ou non sur le niveau d’anxiété. Il s’agit d’un sujet très complexe puisque certains peuvent avoir des crises de panique après consommation tandis que d’autres non.

Amplification de certaines maladies

La consommation du cannabis engendre l’inhalation et la diffusion de produits dangereux semblable à ceux présents dans les cigarettes de tabac. Ceci lui permet d’aggraver certains problèmes de santé déjà existants. Parmi ces deniers, on note l’augmentation de la fréquence cardiaque. En fonction des personnes, cette amplification peut avoir un impact négatif sur le cœur. La prise fréquente du THC engendre aussi une hausse de la pression artérielle. Il peut aussi être la cause de l’apparition de certaines maladies respiratoire et du cancer du poumon, du cou, de la gorge, etc.

Les effets psychotiques

Sur le long terme, certains consommateurs présentent des symptômes comme des hallucinations avec des perceptions tactiles, auditives et visuelles erronées. En plus d’être complètement détachés de la réalité, ils font preuve d’une très grande paranoïa avec des idées dépourvues de tous sens.

Dans la norme, ces effets ne ressentent que sur la période où la personne est sous l’emprise de la molécule. Cependant, chez certaines personnes ces effets persistent dans le temps et peuvent empirer. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est déconseillé aux personnes avec des antécédents de maladies psychologiques de ne pas consommer le cannabis.

 

Laisser un commentaire