Les techniques psychologiques pour perdre le poids émotionnel

poids émotionnel

Vous avez beau suivre à la lettre les principes en adéquation avec la perte de poids ? La perte de poids émotionnel est généralement une affaire de régime. Il est donc certain que vous ayez misé sur des régimes minceur divers pour aboutir à des fins d’amincissement. Les activités physiques et sportives, vous n’épargnez toujours pas les moindres efforts pour vous adonner là-dessus. Vous constatez, in fine, que vous ne réussissez pas in extenso votre processus d’amaigrissement. C’est à cette phase que certaines techniques psychologiques doivent avoir lieu.

Penser positif pour perdre les kilos en trop

Il se peut que vous n’ayez pas soupçonné qu’il existe un lien entre l’attitude et la perte de poids. Une attitude positive contribue significativement à perdre le poids émotionnel. Malgré la présence des diverses contraintes de la vie, vous avez toujours le privilège de vous impliquer dans le positivisme.

Autant vous pensez positif, mieux vous êtes dans la bonne humeur. Votre humeur influe sur votre émotion. Le type d’émotion que vous vous offrez vous induit, soit dans la perte de poids, soit dans la prise de poids. Une bonne humeur tient à ce que votre cerveau parvienne à mieux commander et contrôler votre organisme.

Si vos organes sont dans leur meilleur état et fonctionnement, vous ne contractez pas les complications susceptibles de vous mettre dans un enchaînement de prise de poids. Les contraintes moindres, ne vous laissez pas qu’elles vous guident les émotions. Seuls les chocs graves comme la perte d’un proche, l’accident, les maladies graves…qui doivent vous traumatiser.

Mieux contrôler ses émotions pour se débarrasser du poids émotionnel

Dans la vie pratique, la théorie de l’opposé tient sa place. C’est l’existence du positif qui fait que le négatif existe. Pour réussir dans l’amaigrissement, la mise en pratique de la même théorie s’impose. Tout est question d’équilibre.

Une personne souffrant d’un déficit affectif a besoin qu’on lui comble de l’affection. De même, pour perdre le poids émotionnel, il est de mise de contrôler ses émotions. Ceci paraît facile, mais en réalité, des gestes sont à adopter pour éviter de céder aux émotions fortes.

La méthode psy qui fait toujours ses preuves, c’est l’habitude. En quelque sorte, vous avez à vous habituer à ne pas sombrer dans les émotions ayant un degré excédant la normale. Ceci ne laisse pas entendre que vous vous trouvez dans l’obligation de changer de personnalité.

Les émotions fortes sont une drogue avec laquelle un individu peut être addictif sans qu’il ne s’en aperçoive que lorsque celles-ci atteignent un stade élevé. Même les bonnes émotions comme la joie, la sympathie et la compassion sont concernées. D’où la dénomination émotions fortes, et non émotions mauvaises.

Remettre en cause sa psychologie pour perdre le poids émotionnel

Les émotions éphémères ont leur impact sur le poids. C’est aussi le cas pour les émotions chroniques. Qu’impliquent-elles les émotions chroniques ? Il s’agit d’un traumatisme que vous avez eu en vous depuis votre enfance, adolescence ou jeunesse, traumatisme qui  peut laisser une empreinte nocive sur votre psychique.

Le meilleur geste à adopter face à ce phénomène, c’est de consulter un psy. Celui-ci utilise différentes méthodes de soins psychiques, pour ne dire que le brainspotting et les thérapies brèves. Le spécialiste de la santé mentale vous aide à vous débarrasser des émotions négatives laissées par votre passé.

Certains cas ne nécessitent pas la consultation d’un psy. Les troubles de la personnalité chroniques en font partie. Vous avez le privilège de vous soigner vous-même via quelques simples gestes à faire au quotidien. La méditation vous est d’une aide précieuse. L’un des éléments des thérapies brèves que vous pouvez vous offrir, c’est l’hypnose. Rappelez-vous que l’objectif dans tout ceci est de vous aider à vous débarrasser de vos mauvaises émotions, et de perdre votre poids émotionnel.

Laisser un commentaire